Prime à la conversion 2019 : les nouveautés

Prime à la conversion 2019 : les nouveautés

500.000 conversions, c’était l’objectif fixé par le gouvernement au début du quinquennat. Un paris réussi à ce jour puisque près de la moitié des primes ont déjà été versées. Et il faut dire que la proposition est attrayante : remplacer son ancien véhicule par un véhicule moins polluant pour bénéficier d’une prime allant jusqu’à 5.000 €… sous certaines conditions !

Voici les conditions d’accès à la prime à la conversion :

En 2018, le montant fixé pour la prime à la conversion était de 1000 € pour tous les Français et 2000 € pour les ménages non imposables.

A noter que la prime à la conversion est aussi valable pour l’achat de véhicules d’occasion. Vous pouvez en bénéficier sous réserve que le véhicule acheté ait un taux d’émissions inférieur à 130g/km et que le vendeur vous fournisse une facture d’achat. Chez VPauto, pour simplifier vos démarches, nous indiquons systématiquement lorsque nos véhicules d’occasion sont éligibles à la prime.

 

Quels sont les changements effectifs en 2019 concernant la prime à la conversion ?

Une bonne nouvelle pour les automobilistes : la prime à la conversion s’est améliorée depuis le 1er janvier 2019.

En plus de reconduire la prime, le gouvernement a voté en faveur d’une augmentation de son montant. Une nouvelle prime a ainsi été créée. Portant le nom de “super prime”, elle bénéficie aux 20 % des foyers les plus modestes ainsi qu’aux actifs non imposables contraints de faire de longs déplacements pour aller travailler (<60 km / jour).

Le montant de cette prime améliorée est de 4.000 €, soit deux fois plus que la précédente prime de 2000 euros, qui était déjà réservée aux foyers non imposables.

L’objectif de cette surprime est d’aider les français ayant des revenus modestes ou ayant quotidiennement de longues distances à parcourir à renouveler leur véhicule pour un modèle plus récent et moins polluant.

Pour accéder à cette prime, il faudra donc fournir un avis d’imposition sur lequel figure un revenu fiscal de référence inférieur à 6300 euros, ou bien alors attester d’une distance supérieure à 30 km entre l’adresse de son domicile et celle de son lieu de travail.

 

En plus de favoriser l’achat d’un véhicule thermique moins polluant, la surprime à la conversion permet désormais de bénéficier de 5.000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride neuf ou d’occasion. Les foyers non imposables ne sont pas les seuls privilégiés puisque n’importe qui peut désormais bénéficier de 2500 € de prime sur l’achat d’un véhicule électrique neuf, sans condition de revenus. Une excellente nouvelle pour celles et ceux qui sont tentés par l’électrique !

 

Seul bémol de cette réforme : l’obligation pour les ménages imposables de sélectionner un véhicule de la classe Crit’Air 1 pour pouvoir bénéficier de la prime. Pour rappel cette vignette est réservée aux véhicules essence immatriculés après 2011. Une nouveauté qui limite grandement le choix du nouveau modèle pour les foyers imposables souhaitant bénéficier de la prime.

 

Voici comment sont résumés les nouveautés 2019 de la prime à la conversion sur le site officiel : prime a la conversion 2019

“Depuis le 1er janvier 2019, la prime est doublée pour les 20% des ménages les plus modestes et les actifs qui ne paient pas d’impôts et parcourent de nombreux kilomètres chaque jour pour se rendre à leur lieu de travail (60 km).

Le montant de la prime est revu à la hausse : vous pouvez à présent bénéficier jusqu’à 4 000 € pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion et jusqu’à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion.”

Pour ceux qui veulent faire le test, le site propose un outil qui permettra de savoir rapidement le montant potentiel de votre prime à la conversion : Faites le test pour connaitre le montant de votre prime à la conversion

 

Les conditions de reprise restent globalement les mêmes.

Pour prétendre à la prime, il vous faudra fournir :

  • Copie de la carte grise de l’ancien et du nouveau véhicule (le nom doit être identique et l’ancienne carte barrée)
  • Relevé d’Identité Bancaire pour le versement de la prime
  • Avis de non imposition si êtes éligible à la prime améliorée.

==> Pour obtenir la super-prime de 4.000 €, il faut pouvoir attester d’une distance domicile-travail supérieure à 30 km ou fournir un avis d’imposition avec un revenu fiscal de référence inférieur à 6300 euros.