Rencontre avec Y. Le Moal, contrôleur technique

Rencontre avec Y. Le Moal, contrôleur technique

La rubrique  « Les Rencontres » a pour objectif de nous faire découvrir petit à petit les parcours et les points de vue des professionnels qui font fonctionner l’entreprise VPauto. Elle a aussi vocation à nous faire découvrir le point de vue des acheteurs, novices ou fidèles, qui auront à cœur de partager leur expérience dans le monde des enchères automobiles.

En toute transparence, nous avons interviewé un expert dans le domaine du contrôle technique et partenaire VPauto. Yannick Le Moal est le gérant de l’entreprise Auto-sécurité à Guidel située dans le Morbihan. Il s’agit d’un centre de contrôle technique. Il gère également deux autres centres, à Pont-Scorff (56 620) et à Queven (56 530).

Expliquez-nous votre parcours jusqu’à aujourd’hui…

Y.LM : J’exerce le métier de contrôleur technique depuis 1989. A l’époque, les contrôles techniques se faisaient dans les garages. A partir du 1er janvier 1992, le contrôle technique périodique des véhicules automobiles (dont le poids total en charge n’excède pas 3,5 tonnes) est devenu obligatoire. (2004 pour les véhicules dont le poids total en charge est supérieur à 3,5 tonnes). Les installations de contrôle et réseaux de contrôle se développent depuis et les contrôleurs doivent posséder des agréments. J’ai donc ouvert mon propre centre de contrôle dès 1992 et j’ai également commencé à travailler avec VPauto durant cette même année.

L’équipe est composée de 3 personnes à Guidel, 2 à Queven et une personne à Pont-Scorff.

Quelles sont les opérations que vous effectuez quand VPauto vous confie un véhicule ?

Y.LM : Nous réalisons l’ensemble du contrôle ainsi que l’essai routier……

A la fin du CT, conformément à la loi, nous remettons au client le procès-verbal de contrôle technique du véhicule et nous apposons un timbre mentionnant la date limite de validité du contrôle sur le certificat d’immatriculation. Si le véhicule à moins de 4 ans nous réalisons pour VPauto un Bilan Expert, il s’agit d’un contrôle encore plus détaillé (Cf suite de l’interview).

Quelles sont les vérifications d’usages réalisées avant le contrôle ?

Y.LM : La pression des pneus est faite, le contrôle du niveau d’huile, d’eau et du liquide de frein etc… Ensuite, il y a l’identification du véhicule, autrement dit tout ce qui concerne le numéro frappé, la plaque constructeur ainsi que les plaques d’immatriculations. Puis nous poursuivons par le contrôle technique du véhicule en question.

IMG_4241

Je suppose qu’il y a un nombre de points à contrôler, combien exactement ?

Y.LM : Exactement, difficile à dire. En réalité, la liste des contrôles est divisée en 9 familles et chaque famille possède des sous catégories. On travaille par fonction/famille de 0 à 9 :

  • Identification
  • Freinage
  • Direction
  • Visibilité
  • Eclairage
  • Liaison au sol
  • Structure, carrosserie
  • Equipements
  • Organes mécaniques
  • Pollution, niveau sonore

Il s’agit donc de familles de points de contrôle avec à l’intérieur de celles-ci des sous familles qui nous donnent des altérations de contrôle. Par exemple le point 0 correspond à l’identification du véhicule (qui correspond à une des 9 familles) et au sein de ce point 0 se trouvent 11 « sous familles » qui à l’intérieur comprennent 3/4/5 altérations à contrôler.

> Identification du véhicule → Famille
oooo> PLAQUE D’IMMATRICULATION → sous famille
oooooooo> Détérioration de la plaque et/ou de sa fixation (AV. AR.) → Altération (n°0111)
oooooooo> Non concordance avec le(s) document(s) d’identification(s) (AV.AR.)
oooooooo> …

> PLAQUE CONSTRUCTEUR
> FRAPPE À FROID SUR LE CHASSIS
> PRESENTATION DU VEHICULE
> CONDITIONS D’ESSAI
> ENERGIE MOTEUR
> NOMBRE DE PLACES ASSISES
> PLAQUE DE TARE
> COMPTEUR KILOMETRIQUE
> CARROSSERIE
> Document d’identification

En quoi consiste l’essai routier du véhicule ?

Y.LM : A vrai dire, l’essai routier est spécifique à la salle des ventes. Dans le contrôle technique conventionnel il n’y a pas d’essai sur route.

Nous réalisons le BILAN EXPERT (exclusivité chez VPAuto) pour les véhicules de moins de 4 ans : c’est un contrôle plus approfondi des véhicules, avec ce fameux essai routier où 9 points sont contrôlés : Le fonctionnement du compteur kilométrique, le fonctionnement de l’indicateur de vitesse et du compte tour, le bruit du moteur à chaud et au roulage, la performance puissance/accélération, la tenue du cap, la vibration de direction et de freinage.

Combien de véhicules VPauto contrôlez-vous en moyenne ?

Y.LM : En moyenne nous contrôlons une centaine de véhicules par vente en BILAN EXPERT (moins de 4ans) et une centaine par vente également en contrôle technique (plus de 4 ans). Nous venons récupérer les véhicules directement dans la salle des ventes VPauto et nous les amenons jusqu’au centre de contrôle à Guidel. Cela nous permet déjà d’avoir un premier contact avec le véhicule durant le trajet Caudan-Guidel.

Dans notre centre de Guidel il y a une personne spécialisée dans le Bilan Expert de VPauto.

Lors d’un contrôle technique ou un bilan expert, combien de temps consacrez-vous pour un véhicule ?

Y.LM : Tout est relatif et tout dépend du véhicule. En moyenne il faut compter 30minutes par véhicule. Pour les bilans experts, comptez 40 minutes en comptant l’essai routier.

Aujourd’hui quelle est la formation pour devenir contrôleur technique ?

Il y a des niveaux de diplômes à acquérir. Depuis 1992 il y a l’obligation d’être agrémenté en tant que contrôleur. Puis au fil des années il y a eu de l’amélioration au niveau de la qualification des contrôleurs.

Pour être contrôleur technique on ne doit pas exercer d’activité de commerce ou de réparation automobile. Vous devez posséder un diplôme de niveau IV ou V du ministère de l’éducation nationale dans une discipline de l’automobile ainsi qu’une formation pouvant aller jusque 900 heures. Ou bien posséder une expérience d’au moins 5 ans dans la réparation automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie…) et réaliser une formation spécialisée complémentaire dans le CT d’une durée minimale de 175heures.

Dernière possibilité, vous pouvez passer un certificat de qualification professionnelle (titre professionnel) de contrôleur technique automobile.

IMG_4245Nous tenons à remercier Yannick Le Moal gérant de l’entreprise Auto-sécurité qui a su se rendre disponible. Il a répondu à nos différentes questions de manière claire et en toute transparence. Rendez-vous sur cette enseigne de contrôle technique du groupe DEKRA Automotive à Guidel : http://www.dekra-norisko.fr/client/prdv-vl/fiche_centre.aspx?agrcen=S056D121

Pour toutes autres informations concernant le contrôle technique rendez-vous sur le site http://www.utac-otc.com/fr/otc/actu.asp.