Le Tesla Semi s’apprête à électrifier le marché des poids lourd

Le Tesla Semi s’apprête à électrifier le marché des poids lourd

C’est une petite révolution pour le secteur des poids lourd : le semi remorque Tesla 100 % électrique commence à faire son apparition sur les routes des Etats-Unis.

Après une première présentation en novembre 2017, il aura fallu du temps aux ingénieurs de Tesla avant de finalement aboutir à une version finale, prête à arpenter les routes commerciales.

Sobrement intitulé “Tesla Semi”, ce camion entièrement électrique promet une autonomie de 800 km. Si son autonomie ne permet pas d’assurer de longs trajets (un camion diesel dispose d’une réserve de 1500 km), son objectif est tout autre : assurer des trajets régionnaux avant de revenir à son lieu d’origine. Selon Elon Musk, les trajets de moins de 400 km représentent 80 % de la totalité des trajets. Pour ce qui est de la recharge, un réseau de “Mégachargeurs” Tesla permettra de recharger 640 km d’autonomie en 30 minutes.

Pour transporter les 40 tonnes de charge utile, Tesla mise sur non pas 2, mais 4 moteurs électriques qui permettent au Semi de passer de 0 à 100 km/h en 5 secondes quand il est vide.

En plus d’être entièrement électrique, ce camion dispose d’un aérodynamisme bien plus efficace que celui des camions traditionnels. Ainsi, son coefficient de pénétration dans l’air est de 0,36 Cx tandis que celui d’un camion standard est habituellement supérieur à 0.5 Cx.

Aux Etats-Unis, les premières commandes ont déjà été livrées et des vidéos circulent sur internet des quelques chanceux ayant déjà aperçu ces poids lourds originaux sur la route.

 

La sécurité avant tout

Tesla oblige, les technologies embarquées sont nombreuses. Ainsi, le conucteur peut consulter de nombreuses données directement depuis son application. A l’intérieur, la cabine monoplace accueille le chauffeur dans un intérieur épuré, à la visibilité optimale et qui comprend une instrumentalisation digitale avec deux écrans tactiles embarqués. Sans surprise, on retrouve le système Autopilot mais également une technologie inédite de “Platooning” qui permet de connecter plusieurs camions entre eux pour qu’ils se suivent de manière autonome. Ainsi, un seul chauffeur peut faire se suivre plusieurs camions simplement en ouvrant la file. Cette technologie pourrait réduire considérablement la masse salariale, encore faut-il avoir une flotte d’entreprise composée de plusieurs camions Tesla.

La production du Semi était initialement prévue pour début 2020 mais l’épidémie de Covid-19 a conduit à la fermeture des usines et au report de la date de début de production. Les usines ayant repris leur activité depuis, la production du Tesla Semi peut enfin commencer et les premières livraisons sont prévues d’ici la fin de l’année 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *