Examiner un véhicule d’occasion avant l’achat

Examiner un véhicule d’occasion avant l’achat

L’achat d’un véhicule représente un investissement important pour un particulier. Il représente en effet le deuxième poste de dépense des ménages français, après le logement. Il faut donc être vigilant avant l’achat de son futur véhicule, surtout s’il s’agit d’un véhicule d’occasion. Nous vous conseillons donc de prendre du temps avant de prendre votre décision définitive et d’examiner attentivement le véhicule avant achat. Cela vous évitera de mauvaises surprises.

En tant que professionnels de l’auto nous avons quelques conseils simples à vous offrir pour que votre achat soit réussi et se passe dans de bonnes conditions. A l’issue de cet article, nous vous proposons d’ailleurs de télécharger une check list que vous pourrez amener avec vous lors de vos visites.

Avant d’acheter un véhicule, choisissez avec soin votre vendeur !

Acheter chez un professionnel du VO (véhicule d’occasion) : sûr, garanti mais plus cher

Le professionnel ayant pignon sur rue vous proposera un véhicule préparé, révisé (en général) et avec une garantie. Selon la qualité du professionnel et en fonction de l’âge et/ou du kilométrage du véhicule, la garantie peut être très complète ou très simple. Sur les garanties complètes vous avez l’assurance de la prise en charge de tous les petits tracas courants. N’hésitez pas à interroger votre interlocuteur sur l’ampleur de cette garantie.

Dès lors que les conditions de cette garantie sont bien délimitées et étudiées vous pouvez avoir l’assurance d’un achat, certes sécurisé, mais aussi et très logiquement le plus cher sur le marché de l’occasion.

Acheter sa voiture à un particulier : risqué  et pas forcément moins cher

Le particulier aligne en général son prix sur ceux affichés sur le web (la plupart du temps sur Le bon coin ou La Centrale…). Voire même parfois à un prix bien supérieur car le véhicule possède à ses yeux une valeur sentimentale !

Il vous incombe de demander à votre vendeur tout l’historique du véhicule et de repérer les éventuelles anomalies. Comme il ne s’agit pas d’un professionnel (garage, concession, salles des ventes, mandataire..) vos recours en cas de désaccord ou de vice caché sont quasi nuls.

C’est donc dans la transaction de particulier à particulier que le risque est le plus important, avec un prix pas forcément très intéressant. Méfiez-vous ! Un prix excessivement bas ne signifie pas forcement un produit difficile à vendre (le vendeur peut être très imaginatif dans son argumentaire !), il peut s’agir d’un véhicule volé et maquillé (même sur des petits prix).

Nos conseils pour préparer votre visite et votre achat :

Une fois sur place et face à la voiture il faut procéder par étapes :

  • Demander les papiers du véhicule au vendeur (Factures, carte grise…)

Le titulaire utilisateur est indiqué sur la carte grise. Si la voiture provient d’un circuit spécifique le vendeur doit vous le préciser (taxi, auto-école, véhicule de location…). En effet, l’entretien préconisé par le constructeur est plus rigoureux et fréquent sur ce type de véhicules. Assurez-vous dans ce cas que les entretiens ont été réalisés dans les règles de l’art, car, en cas de problème, toute prise en charge sera refusé par le constructeur. Il en est de même pour les véhicules d’importation qui peuvent suivant leur provenance avoir un plan d’entretien plus sévère à respecter pendant la durée de la garantie contractuelle.

 

Céssion d'un véhicule

Si le véhicule a plus de 4 ans, la lecture du contrôle technique (qui est obligatoire) vous donnera quelques éléments complémentaires sur l’état du véhicule. Attention ce contrôle répond à une réglementation bien précise mais est effectué sans essai ni démontage. Il doit avoir moins de 6 mois au moment de la transaction et donne l’indication du kilométrage du véhicule au moment où il a été effectué. Un écart kilométrique important peut le rendre techniquement caduque même s’il reste administrativement légal.

Il est important que le vendeur ait gardé le maximum de factures dans la mesure où elles retracent les différentes interventions déjà effectuées sur le véhicule (un historique). Ce qui est préférable, bien sur, c’est que l’entretien du véhicule ait été réalisé dans le même établissement. Mieux, dans un garage de la marque du véhicule en question.

Disposer d’un carnet d’entretien à jour est idéal pour vous rassurer : il regroupe l’ensemble des justificatifs d’entretien et des réparations diverses réalisées sur la voiture.

Astuce : Si vous avez des doutes sur le véhicule (volé ?), assurez-vous que le numéro de châssis notifié sur la carte grise est le même que celui inscrit dans le coin de la porte côté conducteur. De même si vous avez des doutes sur l’identité du vendeur, n’hésitez pas à lui demander sa carte d’identité pour s’assurer que la carte grise est au même nom et à la même adresse.

  • Inspecter l’extérieur du véhicule

A première vue le véhicule peut paraître en bon état. Tout d’abord, il est préférable de le visiter en pleine journée de manière à voir correctement la carrosserie. Le soleil permet de voir au premier coup d’œil les éventuelles rayures. Mettez vous à hauteur du pavillon afin de vous assurer qu’il n’est pas grêlé (c’est-à-dire que la grêle n’a pas endommagé la peinture).

Vérifiez également les joints d’étanchéité et l’alignement des portes. Cela permettra de savoir si la voiture a été accidentée. Attention, parfois aux autocollants de décoration sur la carrosserie qui semblent faire joli au premier abord mais qui cachent généralement des parties endommagées. Même si les véhicules d’aujourd’hui possèdent une carrosserie plus résistante, soyez vigilant aux points de rouille.

L’usure des pneus doit être régulière, si ce n’est pas le cas, il s’agit sans aucun doute d’un problème de parallélisme. N’oubliez pas de regarder si la roue de secours est présente. Les freins doivent être évidemment fonctionnels, aucune rayure ne doit apparaître sur les disques. Durant l’essai routier (préférable d’être accompagné d’un spécialiste/professionnel) vous pourrez tester ceux-ci.

 

examiner_verifier_voiture_avant_acheter_

  • Inspecter l’intérieur du véhicule

Tout d’abord, observons le cœur du véhicule autrement dit le moteur.

Le premier coup d’œil est important et c’est pour cela que certains vendeurs n’hésitent pas à passer le nettoyeur haute pression. Le résultat est certes là mais gare à l’électronique qui n’aime pas du tout l’humidité. Ce nettoyage peut d’ailleurs cacher une fuite d’huile.

La première chose que nous vous conseillons de regarder ce sont les niveaux. Un bon niveau d’huile et de liquide de refroidissement prouve que le moteur est un minimum entretenu. Par la même occasion, assurez-vous qu’il n’y a pas de fuites (facilement repérables à l’arrêt). La fuite n’indique pas forcément une panne inquiétante, mais à défaut de ne pas être un mécanicien professionnel il est préférable de ne pas trop s’attarder sur le véhicule.

La courroie de distribution doit être changée entre 80 000 et 150 000 kilomètres suivant les véhicules. Si la courroie n’a pas été changée en temps et en heure, négociez un rabais auprès du vendeur dans la mesure où il va falloir rapidement là changer.

  • L’habitacle

Passons à présent à l’habitacle : A première vue, si le véhicule possède des housses afin de protéger les sièges, veillez à ce que celles-ci ne cachent pas des trous ou une très grosse usure. De même pour les tapis de sols et le coffre qui cachent parfois des soucis d’étanchéités.

Au niveau du tableau du bord, testez tous les accessoires (warning, phares…) ainsi que l’autoradio, le lève vitres…

Le fait d’avoir un peu de poussière dans le véhicule ne signifie pas forcément que celui-ci est mal entretenu. Le propriétaire n’est peut-être pas un adepte de l’aspirateur…

  • Testez la voiture sur route

Avant de prendre le volant : Il est conseillé de laisser le propriétaire conduire, vous pourrez ainsi observer ses habitudes de conduite et voir si la voiture a été bien traitée.

Point très important lors de l’achat d’un véhicule : l’essai routier. L’idéal est de se faire accompagner d’un expert.

A défaut, vous pouvez tester différentes choses par vous-même : une fois le moteur allumé, assurez-vous qu’il n’y a pas de sifflements suspects, ni de cognements (du jeu interne entre les pièces sous le capot). Durant l’essai, passez toutes les vitesses à plusieurs reprises pour contrôler si celles-ci ne sautent pas.

Vérifier un problème de parallélisme : En ligne droite, effleurez juste le volant de vos doigts, et observez la trajectoire du véhicule, il ne doit en aucun cas serrer à droite ou à gauche. Freinez en ligne droite (attention derrière vous), le véhicule doit rester dans l’axe de la route.

Une alternative au garage : la salle des ventes aux enchères

Dans une salle des ventes les véhicules sont vendus dans leur état mécanique et de carrosserie avec un contrôle technique. Souvent, vous ne pouvez pas l’essayer.

Mais certaines salles vont nettement plus loin. C’est le cas de VPauto qui réalise un essai routier sur tous les véhicules et qui propose un Bilan Expert (exclusivité) qui est un contrôle technique surdimensionné. L’historique des entretiens effectués est très souvent disponible. Vous avez ainsi la vision de ce qui a été fait et, par déductio,n ce qu’il reste à faire éventuellement.

Si le véhicule n’est plus couvert par la garantie du constructeur, une garantie optionnelle est proposée (via les mêmes organismes que pour les professionnels) afin de sécuriser l’achat.

Il s’agit donc d’un achat malin au prix du marché. Les opportunités y sont très nombreuses….

 

Avant d’acheter votre voiture, passez votre permis

Il va sans dire que la première étape avant même d’acheter une voiture est de passer son permis de conduire. Bien que rien ne vous empêche légalement d’acheter une voiture sans avoir votre permis, il serait dommage de ne pas pouvoir l’utiliser. C’est pourquoi il est reccomandé de passer son permis avant d’acheter une voiture. A noter également que certains vendeurs ne vous laisseront pas repartir si vous ne leur fournissez pas au minimum une copie de votre permis de conduire. C’est par exemple le cas chez VPauto. Non seulement l’obtention du permis de conduire vous permettra de rouler en toute légalité, mais cela vous permettra aussi de mieux préparer l’achat de votre future voiture. Votre expérience de conduite vous sera utile pour évaluer vos besoins et avoir un élément de comparaison entre la voiture que vous avez eu l’habitude de conduire à l’auto-école et la voiture que vous voulez acheter. Cela vous permettra également de mieux apréhender la mécanique automobile et d’être à même de tester la voiture avant l’achat. Ne négligez pas l’essai du véhicule avant l’achat, c’est le moment ou vous pourrez vous rendre compte de l’état mécanique de la voiture et savoir tout de suite si il y a des bruits suspects ou encore des dysfonctionnements.

 

Conclusion : préparez bien votre achat et ne vous précipitez pas.

Dans le cadre de la vente entre particuliers, il n’est pas simple pour une personne peu aguerrie d’acheter un véhicule à un parfait inconnu contacté sur internet. Cela est risqué financièrement et peu générer beaucoup de tracas.

Nous vous conseillons donc de solliciter de préférence un professionnel dans votre ville (plus simple en cas de panne). Avec un minimum de recherches on peut facilement vérifier la réputation d’un intermédiaire et s’assurer d’un achat serein et sûr.

Pour vous faciliter la tâche, nous vous avons préparé une check list qui s’avérera certainement utile dans vos prochaines démarches : points à contrôler avant l’achat.

 Article de W.Le Corre, rédigé avec l’aide de M. Bourdiaux et M.Le Nadant.

2 comments

  • Madame, Monsieur
    J’ai constaté que la mise a prix de vos véhicules avec les frais c’est le prix de l’argus et sans garantie ?

    • Bonjour,

      Non, constatez le par vous même sur le site http://www.vpauto.fr/. En général, la mise à prix + les frais de ventes sont encore inférieurs à la côte argus du véhicule.
      La garantie est proposée en complément du prix d’achat pour vous permettre de profiter de prix très serrés !

      A votre disposition, l’équipe VPauto

Comments are closed.