Seconde génération : La Renault Zoé se refait une beauté

Seconde génération : La Renault Zoé se refait une beauté

Un tarif toujours très attractif et de nombreuses améliorations depuis la première version.

Avec cette deuxième génération, Renault entend bien conserver sa position de leader sur le marché de l’électrique en Europe. Après avoir enregistré près de 9000 immatriculations pour sa Zoé au premier semestre 2019, soit trois fois plus que Tesla avec son Model 3, Renault ouvre officiellement le carnet de commande de sa deuxème génération de Zoé.

Les nouveautés proposées suffiront-elles à conserver la pôle position face à une concurrence de plus en plus rude ?

Son prix

Bien évidemment le facteur le plus important à l’achat : le prix. Sur cette deuxième génération, le constructeur français conserve un tarif en dessous de la concurrence : à partir de 23 900 € avec sa batterie en location. Déduisez de ce montant le bonus écologique allant jusqu’à 6 000 € et on obtient le tarif imbattable de 17 900 € ! Un prix canon pour une citadine électrique neuve de dernière génération.

Tandis que la plupart des constructeurs ont choisi de proposer uniquement leurs batteries à l’achat, Renault laisse à ses clients le choix entre la location à partir de 44€/mois ou l’achat intégral moyennant 8 100 €.  Une stratégie permet d’accéder au modèle pour moins de 20 000 € à condition d’accepter de s’acquiter d’un loyer supplémentaire tous les mois !

 

Son design

D’une génération à l’autre, la Zoé évolue timidement et il faudra prêter attention aux détails pour parvenir à distinguer les évolutions. Le plus marquant reste les optiques qui s’offrent le luxe d’être entièrement équipés de LED et ce, dès le premier niveau de finition. Pour s’adapter aux nouvelles tendances, Renault a équipé sa nouvelle génération de clignotants arrières à défliment. Autres changements notables : le capot désormais nervuré ainsi que la grille d’entrée d’air qui s’aggrandit et se dote de facettes chromées.

Néanmoins, les dimensions restent les mêmes étant donné que la plateforme est identique à celle de la première génération.

Capot nervuré, logo plus grand et ornements chromés

Des feux full leds légèrement modifiés qui intègrent des clignotants à défilement

 

Son habitacle

Pour maintenir un prix en dessous de la concurrence, la Zoé premiere génération avait fait des économies sur sa planche de bord en utilisant des plastiques d’entrée de gamme, on se souvient aussi de sa tablette tactile qui souffrait de sérieux défauts de réactivité. Il n’en est rien sur cette deuxième génération qui intègre le même écran tactile que la Clio 5, plus grand (9,3 pouces) mais surtout plus réactif que sur l’ancien modèle. La sellerie a fait l’objet d’un soin tout particulier pour proposer des sièges plus confortables qu’auparavant, également disponibles en cuir sur la finition Edition One. Le tableau de bord est légèrement modifié et est désormais recouvert en partie de tissu recyclé, une nouveauté qui nous a particulièrement séduit car elle remplace les plastiques à l’usure prématurée et est sans doute bien plus agréable au toucher (et à la vue !).

Un intérieur en nette progression comparée à la 1ere génération

Des sièges désormais plus confortable, disponibles en tissu et en cuir

Un compteur entièrement numérique de 10″

Le plastique est remplacé par du tissu recyclé

 

 

 

 

 

 

Sa batterie

Très certainement l’élément le plus important après le prix, l’autonomie de la batterie. S’il n’y a pas eu d’avancée technologique majeure dans les batteries ces dernières années, le marché n’en attend pas moins des voitures avec toujours plus d’autonomie et une vitesse de charge améliorée. Le constructeur français est parvenu à améliorer sa capacité de 41 à 52 kWh et ainsi obtenir un gain d’environ 70 km sur son autonomie. Fatalement, le poids des batteries passe de 306 à 326 kg mais sans pour autant en augmenter l’encombrement, une prouesse qui a nécessité un renforcement du chassis et du système de freinage.

Concernant la recharge, la Zoé 2 embarque une nouvelle prise en plus du Type 2 : la prise Combo CCS. Celle si permet une recharge toujours plus rapide (seulement 30 mn pour 150 km !) mais surtout de se recharger sur des bornes en courant continu. Petit bémol : ce nouveau système n’est disponible qu’en option au tarif de 1 000 €, le prix à payer pour gagner du temps !

On notera également l’appartition d’un nouveau mode de conduite “Brake” permettant d’amplifier le freinage regénératif dès lors que le pied est levé de l’accélérateur. Nous n’avons pas de retour pour l’instant quand au gain d’autonomie que ce nouveau mode de conduite saura apporter

Plus de batteries dans le même compartiment et une nouvelle motorisation disponible

Le logo est plus grand pour accuillir une prise Combo à recharge rapide

 

Sa motorisation

Pour l’instant, seules deux motorisations sont proposées pour la nouvelle Zoé. La R110 d’entrée de gamme développe une puissance de 80kW (soit 108ch) pour un couple max de 224 Nm. La motorisation plus puissante, la R135 permet des performances améliorées avec ses 100kW de puissance (soit 135ch), développant ainsi un couple de 245 Nm et une vitesse max de 140 km/h

 

Autre nouveauté :

L’application Easy Connect permet d’obtenir de précieuses informations et d’intéragir sur le véhicule avec son téléphone. On peut ainsi consulter à distance le niveau de la batterie, planifier la recharge pendant les heures creuses, programmer le lancement du chauffage ou encore planifier un itinéraire avec des points de recharge !

L’application Easy Connect permet d’obtenir des informations à distance